NULL

L’acné

4 novembre

L’acné

 

Les bons réflexes à adopter contre ses problèmes d’acné

L’acné est une maladie de peau bénigne, sans doute, mais celles et ceux qui en souffrent savent à quel point elle peut leur gâcher la vie.

Quoi de plus énervant que de se lever avec un bouton inopportun juste le jour d’un rendez-vous important ? Pas grave mais terriblement agaçant…

Lorsque l’on analyse les causes de l’acné, on se rend compte qu’elles sont nombreuses : en réalité, il n’y a pas une seule raison mais tout un faisceau de facteurs qui aboutissent à l’acné. Les dermatologues parlent donc de « pathologie multifactorielle ».

La bonne nouvelle, c’est qu’au-delà des traitements médicaux, chacun peut agir dans sa vie quotidienne pour lutter contre les boutons d’acné et les points noirs.

Il suffit de connaître les recommandations simples à suivre en cas de peau à tendance acnéique : le B-A-BA du démaquillage, les conseils hygiène et soins, les bons gestes make-up, l’impact du mode de vie et aussi comment éviter les cicatrices d’acné.

Le B-A BA du démaquillage

Pour les peaux acnéiques, le démaquillage est LE geste incontournable de l’hygiène. Il faut donc tout faire pour favoriser un bon écoulement du sébum et éviter l’obstruction des pores.

Les filles qui se maquillent doivent absolument se démaquiller soigneusement chaque soir pour éliminer toute trace de produits cosmétiques sur l’épiderme. Mais celles qui ne se maquillent pas doivent aussi procéder à un nettoyage en règle pour éviter la prolifération bactérienne et l’effet inflammatoire de la pollution.

En cas d’acné, tout le challenge est de trouver le juste équilibre entre performance et respect de l’épiderme, car la peau acnéique peut être sensible et réagir rapidement à certains produits de démaquillage.

 Nettoyer oui, mais sans agresser l’épiderme, sans altérer qui pourrait réagir par une surproduction de sébum en représailles.

Typiquement, un démaquillage trop énergique altère le film hydrolipidique protecteur de la peau, en respectant son pH acide physiologique.Les eaux micellaires, les laits démaquillants avec tonique spécial peaux grasses assurent un nettoyage efficace sans risque.

Les conseils hygiène et soins
Une femme s’observe devant  un miroir
Quelques conseils pour garder une peau saine sans imperfections

Plus que les autres types de peau, une peau à imperfections réagit aux facteurs internes et externes de pollution.

  • Parmi les facteurs internes, l’excès de sébum sécrété la journée et les cellules mortes qui s’accumulent sur la peau.
  • Parmi les facteurs externes, le maquillage bien sûr, mais aussi les impuretés de l’air, la pollution.

 La base d’une peau saine, c’est donc un nettoyage régulier matin et soir.

Le soir, une peau parfaitement propre permet d’optimiser le processus naturel de régénération nocturne de la peau, car beaucoup de choses se passent la nuit pour l’épiderme.

Le matin, le nettoyage débarrasse la peau des résidus de son métabolisme (peaux mortes, sueur, sébum…).

Comme pour le démaquillage, les produits doivent concilier efficacité et respect du film hydrolipidique protecteur de la peau. Les peaux acnéiques doivent absolument éviter tout effet décapant. De la même manière, les gommages, qui ont un intérêt en cas de points noirs par leur effet kératolytique, peuvent avoir des effets pervers. A utiliser avec modération donc !

Enfin, les peaux acnéiques doivent choisir des soins traitants spécifiquement adaptés à leur type d’acné,  boutons ou lésions : kératolytique, antibactérien, anti-inflammatoire, astringent, désincrustant…

Même en cas de traitement local prescrit par le médecin, l’hydratation doit être assurée, car la majorité de ces traitements a un effet desséchant sur la peau. Il existe aujourd’hui des soins hydratants ciblés sur chaque problématique, pores dilatés, boutons rouges enflammés, points noirs, kystes inflammatoires etc…

Dernier conseil à suivre absolument malgré toutes les tentations : ne pas toucher, percer et manipuler ses boutons. D’abord ça ne fait qu’aggraver la situation et rendre les boutons plus visibles, ensuite, les triturations en tous genres augmentent gravement le risque de cicatrices.

Les bons gestes make-up
Une femme se maquille devant un mirroir
Les bons gestes make-up pour respecter sa peau

Le maquillage peut sauver la vie des filles qui se battent contre les boutons : il ne faut donc surtout pas hésiter à utiliser BB Cream, correcteur et fond de teint pour camoufler les imperfections. En revanche, il est primordial de choisir avec soin ses produits, en particulier pour le maquillage du teint. Tout effet occlusif trop couvrant pourrait aggraver les lésions.

Certains composants peuvent aussi favoriser les boutons, il est donc important debien vérifier le caractère « non-comédogène » généralement inscrit sur l’étiquette. L’abus de cosmétiques mal choisis peut engendrer une pathologie connue aujourd’hui sous le nom d’ « acne cosmetica ».

Les anticernes ou correcteurs cachent très bien les imperfections localisées et atténuer les rougeurs éventuelles, pensez aux anticernes et correcteurs. Il existe aussi des crèmes teintées ou BB Cream spécialement formulées pour maquiller et traiter les peaux acnéiques en un seul geste.

Bien sûr, le démaquillage est indispensable chaque soir… Pareil pour les pinceaux, éponges et outils de maquillage, ils doivent être nettoyés très régulièrement à l’eau savonneuse, pour éviter que les bactéries ne se multiplient. Si vous appliquez votre fond de teint manuellement, lavez-vous bien les mains avant…

L’impact du style de vie sur l’acné
picto_tabac_118x118.png

Le tabac

Il est réputé aggraver les problèmes de peau en général, il est accusé de rendre la peau plus terne et plus épaisse. Même si aucun lien direct avec les boutons n’est établi, il est fortement soupçonné de jouer un rôle négatif sur les lésions d’acné.

picto_soleil_118x118.png

Le soleil

Il est directement responsable d’un effet rebond bien connu des dermatologues, qui alertent chaque été sur les risques réels pour les peaux acnéiques. Le soleil commence par assécher les boutons, donc semble améliorer l’état de la peau dans un premier temps, mais c’est un faux ami ! Les UV ont pour effet d’épaissir l’épiderme, ce qui a tendance à boucher les follicules pilosébacés et donc favorise la rétention de sébum sous la peau, à une période, l’été, où la production de sébum est à son maximum. Une véritable bombe à retardement !

Cette accumulation de sébum forme en effet un terrain idéal pour la prolifération de Cutibacterium acnes, c’est l’effet rebond, la fameuse poussée d’acné de la rentrée, que beaucoup ont déjà pu expérimenter. La solution, limiter les UV sur le visage et ne pas s’exposer sans avoir appliqué un soin photoprotecteur spécial peaux grasses et acnéiques.

picto_alimentation_118x118.png

L’alimentation

Là encore, certains aliments comme le chocolat et les charcuterie sont accusés depuis longtemps de jouer un rôle dans l’acné, sans preuves scientifiques suffisantes jusqu’ici. Les récentes études sur ce sujet semblent montrer l’impact des produits laitiers, en particulier allégés. La junk food, trop grasse, et surtout l’excès de sucre, sont connus pour leur effet pro-inflammatoire global, mauvais pour la santé en général et pour la peau en particulier. Les conseils nutritionnels en cas d’acné sont donc les mêmes que pour le poids et le vieillissement, éviter les produits industriels et privilégier les légumes et fruits frais, le fait maison.

picto_pillule_118x118.png

La pilule contraceptive

Elle peut améliorer une peau acnéique si elle est judicieusement choisie, avec un équilibre hormonal adapté. Mais elle ne constitue pas un traitement en tant que telle. Certains types de pilules peuvent avoir un effet inverse et aggraver les boutons. Il faut donc consulter son médecin gynécologue et trouver avec lui la meilleure stratégie.

picto_portable_118x118.png

Le téléphone portable

Un joli nid de microbes que l’on pose toute la journée sur ses joues… Il faut donc penser à le nettoyer soigneusement plusieurs fois par semaine et penser aux écouteurs pour téléphoner !

picto_rasage_118x118.png

Le rasage

Facteur d’irritation et d’inflammation des lésions, il est parfois très inconfortable surtout en cas de traitement agressif qui fragilise la peau. Dans ce cas, il est préférable de se raser seulement une fois tous les deux ou trois jours, à chacun de définir son seuil de tolérance…

Comment éviter les cicatrices d’acné ?

C’est la complication la plus fréquente de l’acné, pathologie de peau par ailleurs sans gravité, sauf cas extrêmes. Difficile de savoir quel type de peau et quel type de lésion peut générer une cicatrice. Cependant, il est possible d’agir en prévention mais aussi en correction sur les cicatrices.

1. Prévenir les cicatrices

Deux conseils simples :

  • Premièrement, ne pas toucher et triturer les boutons, c’est la meilleure façon d’abîmer la peau en profondeur et de garder une cicatrice.
  • 2ème conseil, ne pas s’exposer au soleil sans protection solaire, car les lésions en phase de cicatrisation peuvent se pigmenter de manière indélébile et laisser une marque.

2. Traiter les cicatrices

Une fois les cicatrices installées, différentes techniques existent pour les effacer ou au moins réduire leur visibilité. Peeling, laser, injections… Toutes ces méthodes doivent être mises en œuvre sous contrôle médical de préférence, même si certains professionnels de l’esthétique les pratiquent également. Le choix de la technique dépend du type de cicatrice et les interventions ne peuvent avoir lieu que lorsque l’acné est totalement guérie.

© Copyright - 2017 : All Rights Reserved. | Mentions Légales